Les deux pigeons – Alexandre Postel

Photo 31-08-2016 22 22 13

Un livre de la rentrée littéraire qui m’a frappé tant par son titre, mais aussi par le résumé au dos. J’ai beaucoup aimé ce récit d’un jeune couple extraordinaire, un couple d’aujourd’hui qui cherche son identité et tente de fuir la monotonie, ensemble. Une belle lecture que je recommande.

Je dis ♥ ♥ ♥ ♥ ◊ 4/5

L’Histoire…

On ne sait pas comment Théodore et Dorothée se sont rencontrés, « probablement sur internet » comme le soupçonne le père de cette dernière. Mais ils s’aiment tendrement et décident vivre ensemble. Ils se posent beaucoup de questions, et n’ont souvent qu’internet pour y répondre. Ils se cherchent un style de vie en décryptant, analysant et parfois dénigrant les choix des autres couples. Ils fuient les conventions et ont peur de ressembler à leurs parents. Ils ne savent pas s’ils veulent des enfants, ce qu’ils feront dans dix ans, mais ils vivent. Théodore et Dorothée sont un peu comme nous, perdus dans une société où les codes sont brouillés et qui ne reconnait qu’un seul péché : l’ennui.

Sous la couverture…

J’ai beaucoup aimé ce roman, d’abord très bien écrit, avec beaucoup d’humour et d’esprit. Alexandre Postel est peu cynique et méprisant parfois envers ses personnages, mais aussi très tendre. On se reconnait un peu dans ces héros connectés qui se servent de Google comme d’un coach-psy-médecin-nutritionniste. J’ai beaucoup sourit et surtout apprécié ce portrait du couple qui tient malgré tout, et tente de s’élever et d’évoluer ensemble, comme dans la fable de La Fontaine, plutôt que de préférer la fuite devant les disputes et les difficultés.

La Couv’

Le mystère à la Gallimard !

Une couverture Gallimard se passera de commentaires dans mes prochaines chroniques ^^ ! Elle prend sa force surtout dans son titre et dans le résumé du roman. Moi qui aime beaucoup les couvertures illustrées, lorsque je suis devant un Gallimard j’ai souvent peur de m’embarquer dans un livre qui se prend trop au sérieux, « tellement bien écrit » qu’il se passe d’illustrations. Pour le coup, j’ai bien fait de le sortir de son rayon et de faire confiance au résumé.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s